La nuit n’est peut-être pas le meilleur moment pour visiter une ville et en admirer tous ses détails. Mais, le jeu d’ombres et de lumières des façades est étonnant à Bruxelles. On se laisse vite surprendre par tant de finesse.

 

 

J’ai commencé par visiter la Grand-Place, qui est un lieu emblématique de Bruxelles inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est bordée par les maisons des corporations, là où habitaient les riches marchands de la ville, l’Hôtel de Ville de style gothique, et la Maison du Roi, qui abrite aujourd’hui le Musée de la ville (malheureusement fermé) mais qui est consacré au patrimoine et à l’histoire de la ville de Bruxelles et à son développement urbanistique des origines à nos jours. Et oui on ne peut pas tout avoir ! Ses façades étaient éclairées à la perfection et révélaient une réfection toute récente.

 

La grande place de Bruxelles

La grande place de Bruxelles

 

Un peu plus loin, à quelques pas de la place pour de grandes jambes, le symbole de toute une nation se tenait devant moi tout droit : le Manneken-Pis, une fontaine qui représente un petit garçon tout nu en train d’uriner. Ce qui m’a surpris à une heure aussi tardive, c’est qu’il y avait encore un attroupement de personnes pour l’admirer. A se demander pourquoi une petite fontaine suscite autant d’engouement.

 

Manneken-Pis

Manneken-Pis

 

Et puis pourquoi avoir représenté un petit enfant qui fait pipi ? L’histoire de Manneken-Pis, la vraie, reste une énigme… La plus plausible de toutes les légendes, est basée sur des faits historiques !

 

 

En 1142, le Duc Godefroid III vit le jour. Malheureusement son père, Godefroid II mourut peu après. Deux vassaux trouvèrent le moment propice pour prendre les armes contre leur suzerain au berceau. Le sire de Gaasbeek demanda la présence du jeune duc sur le champ de bataille.
Son berceau fut donc pendu à la branche d’un jeune chêne. Quatre fois repoussée, l’armée du petit Duc, pour qui la bataille semblait perdue, fut soudain exaltée par la vue de l’enfant accomplissant tranquillement le geste resté célèbre. Pour commémorer sa victoire, on fit donc élever une fontaine et le jeune chêne fut déraciné et replacé à l’emplacement de la rue du Chêne.

 

Même si me dit-on que le Manneken-Pis bruxellois est unique, saviez-vous qu’il avait une sœur ? Jeanneke-Pis est située dans l’impasse de la Fidélité à Bruxelles…

 

 

J’ai terminé par ma visite par l’Atomium grande structure représentant la maille conventionnelle du cristal de fer. Comme la Tour Eiffel en France, celle-ci devait subir le même sort et être démontée après l’exposition universelle en 1958. Rénovée en 2006, elle est mise en valeur la nuit grâce à un subtile jeu de lumières. Bruxelles by night ou un parcours d’œuvres lumineuses !

 

Atomium

Atomium

Date de dernière mise à jour: 2 février 2018