Dans les fjords de Norvège se dresse une incroyable roche en surplomb appelée Trolltunga, en français « langue des trolls ». Cette dernière se présente comme un tremplin dans le vide d’environ 700 mètres au-dessus du lac Ringedalsvatne. Son eau, d’un bleu indescriptible, est due à la température de celle-ci et les minéraux qu’elle contient.

Cette étonnante formation de roche avec sa forme iconique vient de l’érosion glacière. C’est l’une des randonnées les plus populaires en Norvège. Mais avant d’arriver à cet endroit fabuleux, il faut soigneusement s’équiper, enfiler de bonnes chaussures de randonnée, partir de bonne heure et une bonne condition physique car il faut souffrir physiquement et mentalement pour arriver à 1500 m d’altitude.

 

C’est une randonnée de 14 km où il faut gravir la montagne. Les quatre premiers kilomètres se font sur un sentier pentu où certains véhicules peuvent y accéder. Puis par la suite, on arrive sur un plateau où la végétation est présente avec des arbres, des petits lacs qui ressemblent à de simples flaques d’eau par rapport à l’immensité du plateau. Mais ce n’est qu’un bref moment de répit il faut déjà reprendre l’ascension, il reste encore à peine 11 km, si peu mais ce n’est pas si simple, Trolltunga se mérite ! La montée est abrupte, par endroits il a fallu créer un escalier en roche pour pouvoir monter sans risque jusqu’au sommet. Les jambes commencent à se faire lourdes sur ce terrain escarpé et la neige de l’hiver dernier n’arrange rien. Mais vous savez qu’au bout de ce périple, un panorama époustouflant va s’offrir à vous. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé ! J’ai découvert un rocher fabuleux que bon nombre de personnes m’encourageait à voir, tant c’est une merveille. Personnellement j’ai oublié toutes mes douleurs et je n’ai pu qu’observer bouche-bée ce paysage si merveilleux, ses couleurs si vives, des offrandes de mère nature que l’on a tendance à oublier . J’étais fasciné et puis une heure plus tard, la réalité m’a bien vite rattrapé pour faire le chemin retour avec le peu d’énergie qu’il me restait et la pluie qui me guettait. Le retour fût plus rapide que la montée, même si sur les derniers kilomètres la pluie a fini par me mouiller, j’étais heureux, la tête pleine de souvenirs et des envies de m’envoler !

 

Trolltunga plateau

Trolltunga plateau

Trolltunga sommet

Trolltunga sommet

Date de dernière mise à jour: 16 octobre 2017