La forêt noir - Restaurant Talblick

La forêt noir – Restaurant Talblick

 

Voilà maintenant plus d’une semaine que j’ai faits mes premiers pas en Allemagne. Après 6h de voyage et 3 trains, je suis arrivée à Wildberg, une petite ville de 10 000 habitants aux abords de la forêt noire. Mon aventure commence au Talblick restaurant du chef Claus Weitbrecht, Bocuse de Bronze 2003.

 
J’ai été accueillie à la gare par Rainer, le frère de Claus. Tout est allé très vite, car ils étaient tous en pleins travail au restaurant. J’ai choisi ma chambre, déposé mes affaires, rencontré l’équipe en cuisine et en salle. On m’a préparée une assiette avec différents produits cuisinés durant le service pour dîner et j’ai pu me reposer tranquillement.

 
Le lendemain matin, premier jour de travail et premières découvertes allemandes ! Mais avant toute chose, je commence par prendre un bon petit déjeuner avec les parents de Claus. Eh oui, ici, c’est une vraie entreprise familiale depuis l’année 1960! La grand-mère est au service, aidée par différentes jeunes filles. La cuisine est dirigée par le grand-père, par Claus, et par son frère, Rainer, qui sont les piliers du business familial. L’organisation en cuisine est totalement différente de ce que j’ai appris en France jusqu’à aujourd’hui. Le principe est simple : tout le monde aide tout le monde. Chacun connaît tous les plats de la carte. Le plat est confectionné en équipe, ce qui permet de gagner en efficacité et rapidité. Durant les mises en place j’apprends à concevoir une large gamme de plats, de l’entrée au dessert, et même les cocktails ! Je découvre donc un bout de la richesse culinaire allemande tous les jours.

 
Je suis surprise par la place qu’occupent les employés au sein de l’entreprise. En effet, nous ne sommes pas considérés comme simple exécutant mais comme des petits chefs à part entière. Les chefs mettent un point d’honneur à faire le ménage pour laisser Marco, Léonie, Stéphanie (trois apprentis) et moi-même, superviser les opérations culinaires.
Après le service, nous nous préparons à manger, ensemble et nous nous installons sur une table du restaurant, au milieu des clients en toute convivialité. La grande gentillesse de la famille Weitbrecht permet à chacun de trouver sa place dans l’entreprise et ainsi de s’épanouir dans son travail. Mes journées sont remplies d’échanges et de rires.

 

 

La barrière de la langue n’est pas un problème. On parle en anglais, ils m’apprennent un peu l’allemand et je leur apprends un peu le français. C’est très drôle ! Pour l’instant je ne retiens que les bases : « Bonjour, au revoir, merci… ». J’espère pouvoir apprendre mieux l’allemand avant la fin des 4 mois pour pouvoir discuter comme il se doit avec les grands-parents dès le petit déjeuner !

 

Plats à la carte

Plats à la carte

Date de dernière mise à jour: 29 juillet 2017