L’art est un moyen de communication au-delà du verbal qui peut transmettre une émotion et permet de s’évader. Il peut être retranscrit sur de nombreuses choses comme l’architecture d’un bâtiment, la cuisine ou encore sur une toile.

 

 

À Bruxelles, l’art a été transposé sur les murs de façon discrète à des endroits inattendus. Toutes ces fresques ont un point commun : l’univers des bandes dessinées des Éditions Hergé entre autre ! Le thème n’a pas été choisi au hasard cet auteur belge a créé l’une des bandes dessinées les plus connues : Les aventures de Tintin. Il ne s’appelait pas réellement Hergé mais Georges Remi. Ce nom d’auteur est originaire à l’origine des initiales « R » de son nom et « G » de son prénom.

 

Monsieur Jean. Rue des Bogards

Monsieur Jean. Rue des Bogards

 

En 1920, il ne s’agissait que de masquer ou d’embellir l’un ou l’autre pignon ou pan de mur de la ville qui se revendiquait être l’une des capitales de la bande dessinée et surtout pour montrer que de nombreux dessinateurs ont grandi à Bruxelles. Puis avec le temps, le thème est resté le même mais s’est élargi avec d’autres maisons d’éditions comme avec Lucky Luke, une bande dessinée franco-belge de western. Aujourd’hui, on en compte environ une cinquantaine répartie dans toute la ville.

 

 

Boule et Bill. Rue du Chevreuil.

Boule et Bill. Rue du Chevreuil.

 

Marsupilami. Avenue de Houba de Strooper

Marsupilami. Avenue de Houba de Strooper

 

 

Cette « exposition » à ciel ouvert et gratuite, sans information, éveille la curiosité. D’où viennent ces dessins ? Quelle est leur histoire ? Qui en sont les auteurs ? Tous les artistes ne sont pas Belges bien entendu. Certains sont Suisses comme la bande dessinée du Marsupilami. Mais elle a pris naissance en Belgique avec « Le journal de Spirou » dans la collection Spirou et Fantasio, avant d’avoir sa propre série. Lucky Luke cité précédemment est lui aussi né grâce à des hors-séries du journal de Spirou.

 

Gaston Lagaffe. Rue de l'Ecuyer Le passage. Rue du Marché au Charbon Kinky et Cosy. Rue des Bogards Tintin. Rue de l'ETUVE Brousaille. Rue du Marché au Charbon Olivier Rameau. Rue du Chêne

Gaston Lagaffe. Rue de l’Ecuyer
Le passage. Rue du Marché au Charbon
Kinky et Cosy. Rue des Bogards
Tintin. Rue de l’ETUVE
Brousaille. Rue du Marché au Charbon
Olivier Rameau. Rue du Chêne

 

Un grand nombre de bandes dessinées francophones sont d’origine belge, d’où l’expression bande dessinée franco-belge. De Tintin à Lucky Luke en passant par Spirou, et même Kinky et Cosy : une bande dessinée pour adulte, les plus grands héros historiques de la bande dessinée belge ne manquent pas ! Mais pourquoi, mille sabords, sont-ils tous nés là-bas ? Promenade dans les rues de Bruxelles et de Marcinelle pour tenter de comprendre

 

Date de dernière mise à jour: 5 mars 2018