En Norvège, les études en Hôtellerie Restauration sont différentes. Un apprenti de cuisine fait 2 ans en école avant de pratiquer 2 années de suites dans un restaurant professionnel. En France, l’apprentissage se compose de 4 années d’école avec des périodes de stage réparties sur chacune d’elles.

 

Pendant les 2 années aux seins d’une cuisine professionnelle, l’apprenti acquiert une formation très complète pour être fin prêt au travail dans le monde réel. Au fil du temps il a de plus en plus de responsabilités. À la fin de sa formation, il a toutes les compétences requises pour être un bon chef de partie.
Cette longue période de formation en continue permet aux apprenti(e)s de vivre de belles expériences et d’avoir un bel esprit d’équipe.
Beaucoup d’associations de cuisine ont créés des compétitions pour tous les apprentis norvégiens. J’ai eu la chance de pouvoir accompagner 2 apprentis de mon équipe durant leur entraînement.

 

Le concours auquel ils ont participé se nomme la « Norgescup ». Il est organisé par Mr Rogaland, un chef faisant partie de l’association « NKL », qui regroupe les maîtres cuisiniers de toutes la Norvège.

 

Ils étaient 30 apprentis de tout le pays à participer à ce concours, répartis en binôme. Les 15 équipes se confrontent en demi-finale et seules 6 équipes sont sélectionnées pour la finale qui se déroule le lendemains. Mais avant cela, il y a beaucoup d’entraînements !

 

Deux mois avant le concours, les équipes reçoivent une liste d’ingrédients définie. Avec cette liste, ils doivent créer deux plats et un dessert en utilisant uniquement les ingrédients proposés. Ils ne sont pas obligés de tous utiliser mais ils ne peuvent pas en ajouter d’autres. Parmi les ingrédients à mettre en avant, il y a le poisson blanc typiquement norvégien, le « Sei », du jarret de porc et du chocolat noir pour le dessert. Un sacré défis !

 

 

Les deux mois précédents on été très intenses ! Les apprentis se sont entraînés durant tous leurs jours de congé avec un chef de partie comme tuteur.  Ainsi, leurs compétences, à la fois dans la technique et l’association des goûts, se sont améliorées de jour en jour.

 

Les Apprentis apprennent aussi l’organisation, la planification et à travailler « propre et bien rangé ». Car les juges regardent tout et cela peut coûter beaucoup de points si le poste est sale et l’organisation désordonnée. Ils sont jugés aussi sur le temps, la qualité, la mise en œuvre et le goût.

 

Le concours est un événement très important pour les apprenti(e)s. Il permet d’exprimer sont talent, de se dépasser, d’en apprendre sur sois même et d’avoir l’opportunité de rencontrer des grands chefs.

 

 

Date de dernière mise à jour: 15 mars 2018