Partout dans le monde les petits et grands font leurs rentrées scolaires. En Allemagne, la rentrée scolaire d’un enfant en primaire a une signification particulière. En effet, l’entrée à l’école primaire (Einschulung) est un véritable rite de passage car elle représente la première expérience dans le système éducatif. L’école maternelle n’est pas vraiment incluse dans le système scolaire.

 

 

Cette semaine, au restaurant nous avons accueilli plusieurs familles pour fêter l’ « Einschulung ». Il est de tradition de déjeuner en famille pour célébrer le premier jour de classe de l’enfant qui est comblé d’attentions. Au restaurant, dans un parc ou chez soi,  le lieu importe peu tant que la fête puisse être joyeuse ! Le Talblick restaurant était donc rempli de rires, d’enfants qui courent et de parents très fiers. Mais les bons brocolis et haricots verts ne sont pas beaucoup mis en valeur ce jour-là… ! Car il est de coutume d’offrir à la fin du repas un « Schultüte » (un cornet) connu aussi comme « Zuckertüte » (un cornet de sucre), qui est un cornet en carton ou en plastique plein de bonbons, jouets, fournitures scolaires et autres surprises. Ce cornet rempli de friandises et de cadeaux, est fièrement tenu entre les mains du futur enfant scolarisé ! Le «Schultüte » est pris en photo sous toutes les coutures avec l’enfant, les parents, les oncles, les tantes… Toute la famille veut faire une photo pour marquer ce jour important ! Mais vite il faut se dépêcher, il ne faudrait pas oublier d’aller à l’école quand même !

 

Premier jour d'école primaire de Romy avec dans ses mains le fameux "schultüte".

Premier jour d’école primaire de Romy avec dans ses mains le fameux « schultüte ».

 

Cette tradition typiquement allemande remonte à 1810, dans les régions de la Saxe et de la Thuringe. Ils avaient l’habitude de raconter aux enfants qu’il y avait un arbre de cornets scolaires dans la maison de l’enseignante, qui, par la grosseur des cornets qu’il portait, indiquait qu’il est grand temps de se préparer pour l’entrée au primaire. Les cornets scolaires commencent ensuite à gagner en popularité dans toute l’Allemagne après la Première Guerre Mondiale. Autrefois, c’étaient les parrains et marraines qui remplissaient les cornets, aujourd’hui ce sont souvent les parents qui le font ou les enfants eux-mêmes si on ne veut pas l’acheter directement en magasin. Selon la tradition, les enfants peuvent l’ouvrir seulement dans la classe ou plus tard à la maison.

 

 

Je pense que l’on aimerait tous fêter notre rentrée scolaire de cette façon chaque année !

Date de dernière mise à jour: 17 octobre 2017