Bonjour à tous !

 

Premier article depuis la fin de l’expérience Jeunes Talents, et oui, il s’en est passé des choses !

 

Après avoir clôturé cette belle année d’expériences enrichissantes et retrouvé l’équipe du Trophée Boiron Frères à Paris, il était temps de rentrer à la maison afin de retrouver la famille, les amis…

 

Répit de courte durée puisqu’à peine une semaine plus tard, les valises étaient à nouveau bouclées pour une nouvelle destination, en France, cette fois-ci.

 

En effet, j’ai choisi de poursuivre par une saison d’été dans le Médoc, et plus exactement à Saint-Julien-Beychevelle, au restaurant le Saint-Julien. Il s’agit d’un restaurant gastronomique proposant une cuisine classique. Je progresse dans la même lignée, après la cuisine de Ferdy Debecker.

 

Tenu par le chef Claude Broussard, disciple d’Escoffier lui aussi, le restaurant abrite une très belle cuisine, dans laquelle nous sommes deux à travailler, en plus du chef. Je serai donc en charge des postes entrées et desserts.

 

Au menu : ravioles de foie gras, truffes d’été et sauce poulette ; terrine de foie gras grillé aux sarments de vigne ou encore maigre mariné pour les entrées. Agneau de Pauillac à l’ail et au thym, côte de bœuf grillée aux sarments de vigne, langoustines ou ris de veau pour les plats ; pour les desserts, le Paris-Brest revisité est un incontournable de la carte, il y a aussi la soupe de pêche au lait d’amande, ou bien le bavarois de fruits rouges et sa crème vanille…

 

 

Le Paris-Brest
L'agneau rôti à l'ail et au thym
Fraisiers
Homard grillé aux sarments de vigne
La route de tous les jours 🙂
Salade de truffe d'été
Foie gras grillé aux sarments de vigne

 

 

C’est une chance de pouvoir continuer le travail de produits frais et de saison.

 

Encore une fois, je retrouve l’avantage de travailler dans une petite brigade, j’apprends à me débrouiller et progresse à toute vitesse, le tout bien encadrée et avec de vrais professionnels.

 

Hormis le travail, la région est agréable, je traverse chaque jour les vignes des grands crus pour aller travailler, les châteaux sont tous aussi beaux les uns que les autres, Latour, Pichon-Longueville, Léoville-Poyferré, Gruaud-Larose Autant de grands noms sur lesquels je peux à présent mettre une image, à défaut de les avoir goûtés !

 

Et pour les jours de repos, rien de tel qu’une virée à l’océan, qui n’est qu’à 30 minutes en voiture.

 

Prochaine étape : les vendanges du prestigieux Château Margaux. Impossible d’être dans la région et de ne pas participer à cet événement qui sera aussi utile pour développer mes connaissances sur la production du vin.

 

Tout cela avant de refaire les valises pour…je n’en dis pas plus ! 😉

 

 

 

 

Crédit photos : Cécile Gonot

Date de dernière mise à jour: 29 décembre 2016