Ces quatre premiers mois à Eyckerhof ont été une grande réussite pour Félix. Lors d’une visite de la Fondation pour affiner le parcours pédagogique avec Ferdy et Ann Debecker et Jean-Louis Ivaldi, chef de travaux du lycée hôtelier de Marseille, nous avons pu constater à quel point Félix s’est affirmé dans son rôle de jeune talent culinaire itinérant. Les Debecker n’ont pas tari d’éloges, tant sur la qualité du travail fourni que sur son attitude et sa motivation. Lui, avec sa discrétion habituelle, se réjouit du style culinaire de Ferdy Debecker, de la merveilleuse ambiance familiale qui règne dans la brigade d’Eyckerhof et d’avoir déjà eu quelques responsabilités. Au côté du Bocuse de Bronze 1999, il a particulièrement appris à découper de nombreuses volailles et est donc monté nettement en compétences sur ce point.

 

De gauche à droite : Koen, Félix, Maxime le Second, le Chef, et Maurane la serveuse à Eyckerhof

De gauche à droite : Koen, Félix, Maxime le Second, le Chef, et Maurane la serveuse à Eyckerhof

 

Depuis début novembre, au Brygga 11, en Norvège, « mon ambition, dit-il, est de tout apprendre sur le poisson et la gastronomie scandinave. Je voudrais en particulier découvrir les plats dits « vikings » : « rockfish et lutefisk ». Il attend avec impatience la neige, en bon Haut-Alpin qu’il est et se sent très à l’aise avec l’état d’esprit norvégien, comme Cyndie (lauréate de la première édition) revenue travailler avec Geir Skeie au Brygga 11 dans son restaurant d’altitude à Hemsedal.

 

En Norvège, Pablo a lui particulièrement apprécié de travailler dans une brigade internationale, avec des personnes de toutes nationalités en cuisine. « Chacun décrit les habitudes et les produits culinaires de son pays, il y a toujours quelque chose à découvrir ». Il a aussi eu à prendre des responsabilités dans la brigade et donc a appris à s’organiser encore davantage, lui qui avait impressionné le jury du Trophée, en cuisine pour sa rigueur et sa méthode. Son meilleur souvenir sera sans aucun doute les deux semaines passées avec le chef Geir Skeie et sa femme Katrine quand ils sont venus à Stord, qu’il raconte ici.

Bergen, Norvège (par Pablo)

Bergen, Norvège (par Pablo)

 

En Suède, Pablo est un jeune talent heureux tant la proximité avec le chef, essentielle pour lui, est facile et riche. Henrik et Lotta Norström ont fait preuve, auprès de lui, de leur générosité et de leur simplicité habituelle. « La brigade m’a aussi accueilli chaleureusement, la ville est magnifique et très stimulante ». Il a retrouvé là-bas Mélina (lauréate #1), revenue à Stockholm qu’elle avait tant aimé… et qui travaille à B.A.R., un autre restaurant de Henrick Norström, Bocuse d’Argent 2001.

Pablo, Valentine et Cyndie se sont tous retrouvés en juillet à Brygga 11, le restaurant de Geir Skeie

Pablo, Valentine et Cyndie se sont tous retrouvés en juillet à Brygga 11, le restaurant de Geir Skeie

 

Quant à Valentine, elle est littéralement enthousiaste sur son expérience suédoise : « Je pouvais travailler avec le chef toute la journée et le soir j’avais l’impression de faire partie de la famille. J’ai travaillé avec une équipe soudée et je dois tant à Andreas, chef du restaurant. Il m’a donné tout son savoir-faire, j’ai pu faire tant de choses grâce à lui, je l’en remercie vraiment. Et Stockholm, c’est magique, j’y retournerai, c’est certain ! ».

Dès son arrivée en Belgique, elle a été accueillie à bras ouverts à Eyckerhof par les Debecker. La simplicité chaleureuse du lieu, associée à la cuisine du chef étoilé la réjouissent. Elle espère être à la hauteur pour tenir son poste de travail et découvrir de nouvelles saveurs, comme l’anguille qu’elle a cuisinée récemment.

Et elle découvre avec surprise que « la Belgique est jolie même sous la pluie ! »

Date de dernière mise à jour: 1 décembre 2016