L’été arrive enfin dans les forêts suédoises, peut-être un peu tardivement certes, mais c’est enfin l’occasion de découvrir les trésors comestibles dont elles recèlent.

 

 

En particulier l’ Oxalis, à qui on doit ces magnifiques parterres de sous-bois verts vif, presque fluorescents. Facile à ramasser, son goût acidulé très proche de l’oseille n’est pas dénué d’intérêt, mais son atout est surtout son apparence, l’ajouter à une assiette c’est aussi tôt donner de la couleur, et une touche forestière très flatteuse pour l’œil.

 

 

En cette saison il est également bon de penser à la cueillette des jeunes pousses de sapins. Si pour l’oxalis il fallait faire attention où l’on posait les pieds, c’est maintenant vers le haut qu’il faut porter son regard. Acidulées, avec un goût de sève de conifère, et une texture surprenante proche d’une quelconque baie sauvage, elles sont très faciles à ramasser en quantité. On peut en tirer sirops, crèmes glacées, ou bien même les utiliser telles quelles en salade.

 

20170606_114519

Oxalis !

 

 

Enfin on trouve aussi l’herbe à petits pois, dont les fleurs violettes ont justement une saveur semblable aux petit pois que nous connaissons tous, et aussi l’alliaire officinale, cousine de la moutarde.

 

 

Dans peu de temps le sureau viendra également s’ajouter à cette palette d’herbes aromatiques, mais aussi les myrtilles et les fraises, les fleurs de celles-ci peuvent déjà être ramassées pour parfumer et décorer les desserts

 

20170608_130444

Fleurs de fraisier sauvage

 

Il est toujours intéressant de tirer profit de la nature environnante et de la mettre en avant au travers des assiettes.

 

received_1350406488347627

Les jeunes pousses de sapin.

Date de dernière mise à jour: 8 juin 2017