Je m’appelle Pablo, j’ai 20ans et je suis étudiant au lycée hôtelier du Touquet. Dernièrement j’ai remporté le Trophée Jeunes Talents Boiron Frères qui, je l’espère, sera un tremplin pour ma carrière. Je vais vous présenter ce qui m’a construit et amené jusque ici.

 

Mes parents sont commerçants, ils tiennent une pâtisserie au Touquet, j’ai donc grandi dans la gourmandise, le plaisir de fabriquer et le partage. Aussi je ne voyais pas d’autre alternative que de m’engager dans cette voie, cependant c’est le côté salé qui m’a toujours le plus attiré. Je me l’explique par le fait que la cuisine est une passion commune dans notre famille. Nous avons essayé de nombreux restaurants gastronomiques depuis que je suis petit et voir l’action dans les cuisines m’a toujours émerveillé.

 

Au travers de mes stages mon envie s’est confirmée et ma soif d’apprendre était telle que mes journées étaient entièrement dédiées à la cuisine entre les livres et les services.

 

Rapidement je me suis tourné vers les concours car je pratiquais le tennis en compétition et ne voyais pas ma vie professionnelle sans challenge. Les concours me permettent de me dépasser au niveau technique et de développer ma créativité, ils sont une continuelle remise en question et facilitent le partage entre les chefs.

 

Plat du Roellinger
Mon plat pour la finale du concours Roellinger
Plat du trophée
Aspic de St Jacques chemisé d'une mousse butternut

 

Ce concours m’a tout particulièrement attiré car grâce à la formation chez les Bocuse Winners, l’adrénaline qui débute lors de la préparation est constante même après la finale car il faudra répondre aux exigences de ces brigades de prestige. Nous restons dans une bonne dynamique. Cela nous donne un avantage conséquent pour notre carrière car peu de chefs de cette envergure sont aussi accessibles que le seront nos chefs Bocuse d’Or Winners.

 

Mon projet est d’avoir mon restaurant mais pas avant d’avoir exploré le maximum de cuisines dans le monde car je ne veux pas être fermé sur le patrimoine culinaire français. Mon objectif est de comprendre la philosophie culinaire des pays dans lesquels je voyagerai pour en tirer tout ce qui est bénéfique et le retranscrire dans mon restaurant un jour. J’ai aussi pour ambition de devenir un des Meilleurs Ouvriers de France.

 

J’attends donc avec impatience ce voyage que je partagerai, à distance, avec tous mes proches qui m’ont énormément soutenu pendant la préparation du concours et qui me poussent toujours à atteindre mes objectifs, ainsi que le chef Dubois qui m’a préparé pour ce concours et avec qui une complicité s’est créée.

 

Lors d'une interview pour France 3

Lors d’une interview pour France 3 avec mon chef

2 Comments

  • Melina Greiss / 28 avril 2016 at 10 h 52 min

    Bel article 😉

    Répondre
    • Pablo Leveau / 3 mai 2016 at 9 h 36 min

      Merci !

      Répondre
Date de dernière mise à jour: 29 décembre 2016